La situation géographique de Montaigüet, à la limite du Forez et du Bourbonnais, lui a valu de nombreux litiges dans l’application de sa justice, qui dépendait de ces deux provinces. Il existait, dès le XIIe siècle, une « grange fortifiée » dont Guy II, comte de Forez, fait don à l’abbaye de la Bénisson-Dieu au moment de sa fondation en 1138 par saint Bernard. La terre appartient donc à cette communauté cistercienne jusqu’à la Révolution. Mais en 1611, l’abbaye qui avait été jusqu’alors occupée par des moines, est échangée contre le monastère de femmes de Mégemont en Auvergne. Les religieuses s’installent dès cette date à la Bénisson-Dieu et à Montaigüet. En 1790, cette terre est vendue comme bien national.